Violences faites aux femmes : Aida Patra et cie utilisent le cas Adji Sarr pour se faire entendre !

Yacine DIEYE

Aida “Patra” et des femmes leaders ont tenu ce mercredi un sit-in pour réclamer justice pour toutes les femmes, victimes de violences. Elles ont ainsi profité du cas Adji Sarr, du nom de la jeune masseuse qui accuse le leader de Pastef de “viols”, pour se faire entendre. A la place de l’Obélisque où s’est tenu l’événement, les femmes, toutes de blanc vêtues, ont étalé leurs doléances.

« Aujourd’hui, nous sommes là pour dire au peuple sénégalais et au peuple africain que les violences faites aux femmes doivent s’arrêter. Nous les femmes, nous sommes fatiguées. On nous déshonore, on nous tue, on nous frappe. Nous sommes fatiguées. On a beaucoup parlé, on a tellement parlé sur les réseaux sociaux, à la télé. Mais jusque là, nous ne voyons personne » , a fait savoir Aida “Patra”. L’ex animatrice appelle à une sensibilisation, afin que leurs causes soient défendues. “Nous voulons parler au peuple, aux opposants, au président de la République, aux chefs coutumiers et religieux. Nous nous sommes fatiguées et il faut qu’on nous respecte. » soutient-elle.


Présente à la manifestation, Koura Ndiaye, connue sous le nom de « Koura Macky », a également lancé son cri de cœur. Pour cette femme de la diaspora, la femme n’est pas bien considérée en Afrique, particulièrement au Sénégal. Pour elle, l’affaire Adji Sarr a été un déclic.

« Nous étions déjà en colère car on nous torturait, nos enfants violés. Le cas Adji Sarr est un déclic. C’en est assez ! On veut justice pour nous. On a marre qu’on nous utilise. On revendique nos droits et devoirs pour que la justice soit avec nous quand ça ne va pas », déclare celle qui est l’initiatrice de « Justice for african ladies ». Ces dames demandent ainsi de l’aide à tous les chefs d’Etats africains, afin que le combat contre les violences faites aux femmes soit une réalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *