king daniel ln goleta to chumash casino how far is ilani casino from portland oregon desert diamond casino & hotel tucson az jumer's casino & hotel rock island il 61201 big dollar casino bonus codes new bus from dc to atlantic city casinos the quad hotel and casino las vegas zia park casino hobbs nm hours st kitts marriott resort & the royal beach casino reviews how to qualify for world series of poker tinian dynasty hotel and casino closed where is the diamond casino in gta online tiene ruleta electronica el casino barona en san diego best casino in shreveport to win how far is diamond joe's casino mark twain lake boat rental blackjack marina juegos electroniocs maquinas para ninos como casino 901 w casino rd everett wa 98204 can you smoke in the seminole hard rock casino quality inn winnemucca model t casino is there a casino in gta 5 chumash casino resort california 246 santa ynez ca bok homa casino sandersville ms map high roller casino las vegas 1000 chip le grand casino la mamounia casablanca morocco what does insurance in blackjack mean the lodge at rising star casino installer double u casino sur tablette android comment faire peut on filmer dans les casino de vegas when to cash out on a slot machine hard rock casino cinco de mayo hollywood atlantic city casino hotels on the beach

Sommet sur le financement des économies africaines : Les réserves de Meïssa Babou

L’économiste et enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar Meïssa Babou salue la décision finale du sommet de Paris sur le financement des économies africaines. “C’est une belle trouvaille parce qu’aucune autre solution viable n’était probante. Pour dire vrai, ni la dette, ni l’annulation encore moins l’emprunt n’était envisageable”.

Donc, pour lui : “la décision finale a un peu sauvé le sommet parce que la France à elle seule ne peut rien faire”. Bref dira-t-il : “Si la proposition de faire adhérer la Team Europe, le Fmi, la Banque mondiale, le G20 et la Bad à la réorientation des allocations des Droits de tirage spéciaux (Dts) chiffrés à 650 milliards de dollars dont 33 milliards pour l’Afrique venait à se concrétiser se serait un belle chose”, a-t-il dit.

L’idée de ce “sommet sur le financement des économies africaines” a germé à l’automne 2020, quand le Fonds monétaire international (Fmi) a calculé que le continent risquait de se heurté à un déficit de financement de 290 milliards de dollars d’ici 2023. Face à une situation édifiante où dès cette année, 39 millions d’africains pourraient tomber dans l’extrême pauvreté, selon la Bad, il y a urgence à agir et mettre en place une stratégie économique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *