Relance de l’Economie africaine : Mody Guiro et Cie appellent les bonnes volontés à soutenir l’annulation de la dette africaine

Par Fara Mendy

L’annulation de la dette africaine est une priorité du chef de l’Etat Macky Sall. En effet, le Comité d’initiative pour l’annulation de la dette africaine (Iada) coprésidé par Mody Guiro et Youssou Ndour s’est réjoui de la tenue d’un sommet, ce mardi, en France regroupant une quinzaine de. chef d’Etat sur la question du financement des économies africaines dans le contexte de la pandémie à Covid-19. « Le CIADA s’en réjouit et encourage les chefs d’Etat africains et celui de la France acquis à l’exigence de l’annulation de la dette africaine à réaffirmer une telle option et à interpeler le G7, le G20 et tous les décideurs sur l’urgence de l’annulation de la dette publique africaine », lit-on dans un communiqué envoyé à la rédaction de L’Asnews par Mody Guiro et ses camarades. Ces derniers appellent à considérer qu’une telle mesure globale et conforme au droit international est seule à même de rendre justice aux peuples africains.

Pour Youssou Ndour et Cie, avec persistance de la pandémie à Covid-19 qui ne cesse crever les finances des pays africains, il n’y a pas d’autre voie pour éviter une extension de la pauvreté en Afrique qui ne pourra manquer d’affecter le monde entier par ses effets négatifs. Les alternatives, disent-ils, à l’annulation brandies çà et là ne sont nullement porteuses de solutions efficaces et durables. « Les moratoires, suspensions, tirages spéciaux, etc. proposés ont déjà montré leurs limites par le passé », renseigne Mody Guiro, qui appelle également à tous les hommes de bonne volonté à soutenir activement l’exigence pressante de l’annulation de la dette publique africaine.

La question de la dette africaine figure en bonne place dans l’agenda de ce sommet. Le Président de la République Macky Sall plaide pour une réforme urgente des règles de l’OCDE sur les conditions d’octroi des crédits export. Aussi, demande-t-il aux pays du G20 de «réallouer» leurs allocations de droits de tirage spéciaux (DTS, un avoir de réserve international créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres) aux pays africains. 


Pour rappel, le chef de l’Etat Macky Sall avait lancé un appel en 2020 pour une stratégie d’annulation de la dette des pays africains assortie d’un Plan de rééchelonnement de la dette commerciale qui permettra à l’Afrique dans le cadre du nouvel ordre économique mondial, d’avoir un nouveau départ. Un appel entendu par Mody Guiro et le leader du Super étoile, Youssou Ndour et Mamadou Mignane Diouf le 26 juin dernier en créant un Comité d’initiative pour l’annulation de la dette africaine (Iada).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *