Ramadan et vaccination : Les imams divisés

Alors que la campagne de vaccination contre la pandémie de la Covid-19 bat son plein, une question vient d’émerger parmi les populations musulmanes qui sont entrées de plain-pied dans le mois de Ramadan. Est-il autorisé de se faire vacciner en étant à jeun ? Cette question qui taraude l’esprit de plusieurs citoyens divise déjà certains religieux notamment des imams. Pour Mactar Niaye, imam de la grande Mosquée de Liberté 6, par ailleurs membre de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc), l’usage du en période de Ramadan annule purement et simplement le jeûne d’après les propos de Ibn Abass (Rta). Lequel, cite le religieux, dit : ” Le jeûne est annulé par tout ce qui entre dans l’organisme et non par ce qui en sorte comme les saignements, les vomissements et autres”. Ce qui fait dire à imam Matar Ndiaye que toute matière, qu’elle soit liquide, gazeuse ou solide qui accède à l’estomac, soit à travers les oreilles, le nez, les yeux entre autres, annule ipso facto le jeûne. “Donc l’usage des vaccins n’est pas du tout autorisé en période de jeûne. C’est comme les collyres, les injections et les perfusions entre autres”, déclare-t-il.

En revanche, imam Ndiaye estime que la personne peut se faire vacciner soit à l’entame du jeûne ou après la rupture. “Tout jeûneur qui se fait vacciner en pleine journée de Ramadan voit son jeûne annulé. Par conséquent, il doit le compenser à la fin du Ramadan”, insiste l’imam de la mosquée de Liberté 6. Une version contraire est servie par Ahmadou Makhtar Kanté, lui aussi joint au téléphone. Pour l’imam de la mosquée de point E, c’est une question contemporaine qui demande juste un travail intellectuel. Selon lui, pour résoudre cette équation entre Ramadan et vaccination, l’on n’a pas besoin de convoquer des hadîths. Car, on ne peut pas dit-il, trouver un verset qui parle de vaccin. Mieux, indique imam kanté, les savant musulmans, à travers la conférence islamique mondiale, organisant de questions contemporaines comme les problèmes de vaccination en période de Ramadan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *