7 days to die what do the casino token hollywood casino amphitheatre chicago il tinley park is hard rock casino in tampa smoke free can you make money with poker in poker can a straight go from ace to 2 wild casino no deposit bonus codes 2019 hard rock casino wheatland phone number jeux de casino en ligne gratuits de baccarat casino won t pay 8.5 million gambling casinos in new york state the oak ridge boys riverwind casino riverwind casino april 7 how to tell if a slot machine will hit players club casino no deposit codes how do you play three card poker como se juega cartas en un casino casinos que te regalan dinero por registrarte the mariot hotel and casino las vegas key lime poke cake with jello michael's restaurant south point casino casinos close to las vegas motor speedway sycuan casino 5485 casino way el cajon ca 92019 the king and the sword slot machine jeux casino en ligne avec bonus sans depot lucky star casino concho el reno ok do most las vegas casinos stand hit soft 17 when did thunder valley casino open rang lg12 siège 4 casino de paris when to take insurance in blackjack las vegas usa casino match bonus codes coconut poke cake made with coconut milk opciones binarias paypal 2018 casino para niños en las vegas

Propos “outrageants de Me Babou sur un magistrat : L’Ums exprime son indignation

L’Union des Magistrats Sénégalais (Ums) est sortie de sa réserve pour se prononcer sur l’incident qui a opposé le procureur Mamadou Saïdou Diao et Me Abdoulaye Babou, dans le tribunal de grande instance de Diourbel. “Au cours de l’audience correctionnelle tenue le 1er juin dernier par le Tribunal de Grande instance de Diourbel, Me Abdoulaye Babou, avocat à la Cour, sous prétexte de son appartenance à la communauté mouride et au mépris des règles élémentaires de courtoisie et de respect qui prévalent au sein de l’institution judiciaire, a tenu des propos outrageants à l’endroit du représentant du Parquet, à qui il a imputé des propos sortis de sa seule imagination”, renseigne le communiqué reçu à la rédaction.

Plus grave encore, ajoute le texte ; il “a incité l’assistance au soulèvement en jouant sur la fibre sensible des fidèles mourides et tenté de livrer le magistrat à la vindicte populaire. Il a persisté dans son dessein subversif en se rendant devant les médias pour soutenir, sans aucune indication concrète, que celui-ci avait tenu des propos injurieux ou outranciers à l’égard de Serigne Touba”.

C’est pourquoi, indique le document, “l’Ums condamne fermement ces actes inqualifiables qui, au-delà de l’offense particulièrement injuste faite au collègue concerné, constitue un affront fait à l’institution judiciaire dans son ensemble. Elle rappelle que le respect dû à la Justice s’impose”. Pour terminer, l’Ums invite les autorités judiciaires à engager les poursuites qui s’imposent et se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux pour que pareil acte ne se reproduise pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *