Nouveau découpage de Dakar : Le Grand Parti parle de saucissonnage sans concertation

Soucieux du bien-être des populations, le Bureau politique du Grand Parti a exprimé, sa préoccupation par rapport à l’absence de consensus autour du dialogue politique. Toutefois, Gackou et Cie ont tenu à déplorer le nouveau découpage administratif de Dakar.

Le Bureau politique du Grand Parti a, par ailleurs, noté quelques divergences entre l’opposition et le pouvoir. « L’empressement du pouvoir de fixer de manière unilatérale la date des élections locales », déplore-t-il. Le nouveau découpage administratif de la région de Dakar n’est pas du goût du bureau politique du Gp.

 Le Bp du Grand Parti parle de saucissonnage des collectivités territoriales de la région de Dakar sans concertation préalable avec les acteurs concernés du dialogue. D’ailleurs, appelle-t-il, le chef de l’État Macky Sall et son gouvernement pour le respect des points de consensus sur lesquels ils s’étaient engagés à appliquer sans rien y changer. Ceci devait permettre au Sénégal d’amorcer un nouveau virage dans son histoire politique avec l’organisation d’élections libres, transparentes, donc incontestables.


Selon les camarades de Malick Gackou, l’engagement commun de l’opposition à œuvrer à la pacification de l’espace politique n’aura de sens que si la majorité respecte ses engagements pour éviter à notre pays les convulsions qui pourraient annihiler l’instauration d’un état démocratique qui a pour seule vocation la défense des intérêts supérieurs de la Nation.

S’agissant de l’achat de l’avion présidentiel, Malick Gackou et Cie pensent que ce n’est pas une priorité pour le Sénégal en cette période de Pandémie à Covid-19. « Dans ce contexte de crise économique et sociale due à la pandémie de la COVID-19 qui a exacerbé les difficultés des populations sénégalaises, surtout celles des jeunes confrontés à un chômage endémique auquel il urge de trouver des solutions, le BP / GP dénonce avec la dernière énergie l’achat d’un avion présidentiel non-prioritaire face à l’étendue des enjeux sociaux engendrés par la crise et l’accélération de notre ratio Dette/PIB qui constituent des menaces sérieuses pour une croissance inclusive », relate le communiqué parvenu à la rédaction.



Pour mieux préparer les élections locales, le président Malick Gackou a repris ses tournées politiques suspendues depuis mars 2020 pour des raisons du Covid. « Une délégation du GP conduite par son Président Malick Gakou a entamé une tournée nationale dans les régions de Saint-Louis, Matam, notamment à Ranérou, Tambacounda, précisément dans le département de Bakel et Louga avec le département de Linguère. Aussi, la délégation sera dans les régions de Kaolack, Kaffrine, Kolda, Tambacounda, Sédhiou et Kédougou, du lundi 14 au lundi 22 Juin 2021 », informe le porte-parole du Grand Parti, Prof El Hadji Diawara.

Parlant de la situation qui prévaut actuellement au Mali, le Bureau politique en appelle à la responsabilité des acteurs pour un retour rapide à l’ordre républicain et à la tenue d’élection démocratique conformément à la volonté déjà exprimée par les autorités de la transition.
Réagissant sur le conflit israélo-palestinien, le Bp du Grand Parti prône pour une solution à « deux États ». « Nous réaffirmons notre position déjà exprimée que seule une solution à « DEUX ETATS » permettra de résoudre définitivement le conflit israélo-palestinien », rapporte Pr Diawara, qui invite l’Etat du Sénégal à afficher une position sans ambiguïté pour continuer à jouer un rôle de premier plan dans ce dossier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *