Iran (présidentielle) : Les candidatures de Larijani et d’Ahmadinejad invalidées

Mahmoud Ahmadinejad

La liste des 7 candidats autorisés à se présenter à la présidentielle de juin est désormais connu. La candidature de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad a été rejetée, tout comme celle d’Ali Larijani, ancien président conservateur du Parlement.

Le chef de l’Autorité judiciaire, Ebrahim Raissi, fait figure de favori, après le rejet des candidatures de Mahmoud Ahmadinejad et de Ali Larijani. Si la disqualification de l’ancien président Mahmoud Ahmadinejad était attendue, en revanche celle du conservateur modéré Ali Larijani, proche de l’actuel président et du réformateur Es-Hagh Jahanguiri est une surprise de taille.

Ali Larijani

Président du Parlement pendant douze ans, Ali Larijani est actuellement conseiller du guide suprême iranien. Le Conseil des Gardiens de la constitution a retenu les noms de sept personnes, cinq conservateurs, dont l’actuel chef de la Justice, Ebrahim Raiss et deux modérés, pas très connus des électeurs.

Ebrahim Raissi, favori du scrutin

L’actuel chef de la Justice a donc toutes les chances de succéder à Hassan Rohani. Il avait été battu il y a quatre ans par l’actuel président. Ebrahim Raïssi se présente comme l’adversaire de la corruption et le défenseur des classes pauvres. Selon plusieurs sondages, l’abstention pourrait dépasser les 50%. Et  la crise économique et la pandémie du coronavirus ont déjà dissuadé de nombreux  électeurs d’aller voter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *