best online casino offers no deposit how to get most money casino heist what casinos have the fu nan fu nu slot machine sycuan casino casino way el cajon the golden state casino game with option to bet on bank or player how to win on class 2 slot machines las vegas usa casino bonus codes may 2019 how to play poker texas hold em for dummies lady luck casino hotel las vegas nv harrah's las vegas hotel & casino caesars entertainment gagner du casino en ligne en argent réel hotel casino royal lloret de mar bewertung ab wieviel jahren darf ich ins casino going to a casino for the first time hotels near prairie meadows racetrack and casino como ir de comack a casinos de new yersi royal casino restaurant on 19th street menu what do dealers make in las vegas casinos chi chiama la rueda de casino el cantante smoke free casinos las vegas nv 2019 restaurants near hard rock casino hollywood florida platinum reels casino no deposit bonus codes golden nugget las vegas casino floor map tips on how to win in casino slot machines 7707 calle casino rancho cucamonga ca 91730 historias de exito en los casinos las vegas casino rama 5899 rama rd rama ontario l3v 6h6 hote s casinos las vegas strip map excalibur hotel casino las vegas nv états unis casinos in lake charles la harrah& 39 does zynga poker use real money 2700 south casino drive laughlin nv

Gambie, le hub sous-régional des faux médicaments

En moins de deux semaines, nos douaniers ont réussi la prouesse de saisir plusieurs tonnes de faux médicaments pour une valeur estimée à près de deux milliards F Cfa. Le dernier raid douanier, selon le journal Le Témoin, sur ces cargaisons de la mort a eu lieu le vendredi 08 mai 2021 où plusieurs tonnes de faux médicaments d’une valeur marchande estimée à plus d’un milliard et demi de francs Cfa ont été saisies. Cette saisie inédite a été effectuée sur un camion frigorifique en provenance de la Gambie. Et n’eut été le flair douanier, la mise en vente de ces produits sur le marché sénégalais allait porter un coup fatal à la santé publique du fait de l’importante quantité de faux médicaments saisie. Imaginez un peu les conséquences sur les populations si ces comprimés, ampoules, gélules et autres flacons avaient été consommés par nos compatriotes. Plutôt que de guérir, il y a de très fortes chances que les malades qui auraient pris ces trépas ! A noter que la marchandise était dissimulée sous des caisses de poissons congelés.

Le triste constat, c’est que toutes les dernières saisies en date de faux médicaments ont été réalisées pratiquement sur les axes Keur Ayib-Kaolack et Keur-Ayib Ndanda. Sans oublier les autres prises faites dans les forêts et zones de marécages situées dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Fatick suite à des patrouilles des unités mobiles de la Douane. Pire, toutes ces marchandises prohibées ou contrefaites proviennent de la Gambie considérée ces dernières années comme le hub, voire le laboratoire sous-régional de faux médicaments.

En poussant ses investigations, “Le Témoin” a appris que la Gambie est loin d’être un pays industrialisé et ne fabrique donc pas de médicaments, qu’ils soient authentiques ou faux. La conclusion qui s’impose, c’est que l’écrasante majorité des produits contrefaits à savoir des antipaludéens, anti-inflammatoires, antibiotiques et analgésiques mais surtout, surtout des aphrodisiaques introduits en territoire gambien sont fabriqués au Nigéria, en Chine, en Inde et Brésil. La Gambie étant un suppositoire dans un terrain arrière de notre pays, ces immenses quantités qui dépassent de très loin les capacités de consommation de nos voisins (Mbokka), se retrouvent donc au Sénégal du fait de l’intense circulation des personnes et marchandises à travers des frontières poreuses.

Il est vrai que si le Sénégal est une importante destination de vrais et faux médicaments, c’est parce que le marché local est attractif. Sans oublier l’autre cause qu’est la disproportion notée entre le prix élevé des produits pharmaceutiques de qualité et le faible pouvoir d’achat des Sénégalais. Lesquels sont donc tentés de se tourner vers les médicaments “venus de Gambie”. Le Sénégal n’est pas le seul Etat confronté à ce problème puisque sept pays africains (Togo, Congo-Brazzaville, Ghana, Gambie) s’étaient retrouvés à Lomé en janvier 2020 pour tenter de trouver des voies et moyens d’éradiquer le fléau des faux médicaments.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *