Énergies solaires : Le Fonsis, Meridiam et Engie lancent deux centrales au Sénégal !

Le Fonds souverain d’investissements stratégiques du Sénégal (FONSIS), Meridiam et ENGIE ont annoncé la mise en service de deux centrales photovoltaïques au Sénégal.  Situées respectivement dans les régions de Kaolack et de Diourbel, elles ont une capacité totale de production de 60 MW (Kahone Solaire SA, 35MW) et (Kaél Solaire SA, 25MW).

« L’objectif est de promouvoir les investissements dans les énergies solaires. Il s’agit des premiers projets de production d’électricité par des opérateurs privés ayant fait l’objet d’un appel d’offres au Sénégal. Elles contribueront directement à l’objectif ambitieux du pays de porter à 30% la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique », indique le communiqué conjoint parvenu à la rédaction de L’Asnews.

A  en croire les initiateurs Les centrales solaires de Kaél et Kahone viennent renforcer celles de Senergy et Ten Merina, permettant, en 5 ans, à FONSIS, Meridiam et Engie de détenir et de gérer au Sénégal une capacité nominale de production totale de 120 MW et représentant plus de 50% de la capacité solaire du pays.

« La société de projet qui exploitera les concessions de Kaél et de Kahone sur une période de 25 ans est détenue à 40% par Meridiam,  40% par ENGIE et 20% par FONSIS, le fonds souverain sénégalais. Les deux centrales fourniront à 540 000 personnes une électricité renouvelable et bon marché, créant plus de 400 emplois locaux directs et indirects. Elles permettront d’éviter l’émission de 89 000 tonnes de CO2 (gaz carbonique) chaque année. Le tarif proposé sera l’un des plus bas en Afrique subsaharienne ; il est inférieur à 4 centimes d’euro/kWh (25 FCFA) », détaille le texte.

Le Directeur Général du FONSIS s’est félicité de cette initiative bénéfique pour le Sénégal. « Nous nous réjouissons de cette collaboration qui permet à notre pays d’atteindre plusieurs objectifs du «Volet Energie» du PSE ; notamment la diversification du mix énergétique, le développement d’une énergie propre permettant une réduction de la pollution, en ligne avec les conclusions de la COP21, mais aussi le renforcement de l’accès universel à une énergie durable et abordable», a déclaré Papa Demba Diallo.

Des propos similaires pour le représentant de Meridiam Africa. «Après les centrales solaires Senergy et Ten Merina, ces projets sont les troisième et quatrième développements de Meridiam au Sénégal. Elles illustrent à quel point nous sommes déterminés à soutenir la transition du Sénégal vers une énergie plus propre et moins chère tout en créant des opportunités économiques pour les communautés locales», dira Mathieu Peller.

Le CEO Afrique du Nord chez ENGIE a lui salué l’excellente collaboration entre les trois entités. «Le gouvernement sénégalais s’est fixé un objectif de 30% d’énergies renouvelables dans le mix électrique d’ici 2025. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer, avec les centrales photovoltaïques de Kahone et Kaél, à la fourniture d’une énergie propre et durable à la population. Nous saluons également l’excellente collaboration entre les différentes parties concernées », a souligné Philippe Miquel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *