when will the wilton rancheria casino open charlie gitto's hollywood casino st louis who owns the winstar casino in oklahoma how to open casino in las vegas the oldest casino in las vegas salon casino del lienzo charro de aragon kudos casino no deposit bonus codes 2020 how casinos make money on poker bonus de bienvenue au casino sans dépôt jimmy's pita and poke bowl tucson how much do casino jobs pay in las vegas new york new york hotel & casino las vegas riverside casino laughlin nv phone number orleans casino 4500 w tropicana ave las vegas nv 89103 is poker good for the brain casino royale las vegas drink specials map silverton casino las vegas to westgate casino las vegas buffet rosbif au casino mardi gras floride how are cards dealt in blackjack casinos with rv parks in louisiana what is the new york lotto jackpot casino marbella casino de juego de torrequebrada how much mega millions jackpot today raging bull casino daily free spins trump plaza hotel and casino las vegas intertops casino red no deposit bonus flamingo casino las vegas rent handicap scooters casino style texas hold em poker set is it legal to own a slot machine give me directions to greektown casino century casino st albert st albert ab pom restaurant at fantasy springs casino

Cybercriminalité, collecte de vidéos compromettantes: Un réseau Nigérian démantelé!

La Section de  recherches de la gendarmerie nationale a encore mis la main sur une bande de cybercriminels présumés. Ils sont visés pour association de malfaiteurs, escroquerie, usurpations d’identités numériques et complicité. 

Le coup de filet a été réalisé dans un appartement situé au quartier Nimzat de Guédiawaye. L’exploltation des 14 ordinateurs portables, des 37 téléphones portables et d’un Ipad, saisis lors d’une perquisition dans l’appartement de quatre chambres, a permis d’établir que les mis en cause s’activaient dans des activités illicites sur intemet.

Et grâce à des profils de femmes usurpés, ils ont pu hameçonner plusieurs hommes mariés qui ont commis l’erreur d’envoyer des vidéos intimes. Avec ces éléments, ils faisaient chanter leurs victimes  menaçant de publier  leurs vidéos intimes sur les réseaux sociaux. Des femmes, qui croyaient aussi échanger avec des militaires américains ou des riches héritiers, se sont retrouvées dans le même piège renseigne Libération.

Les nommés Abigal Young, Maduka Chukwuma, Eboh Ikenna, Sylvanus Ifeanyi, Duru Chibuike Douglas, Isaac Kaly, Izuchunwu Ukroko, Obizuo Ebuka, Chironse Emma Nwokeneme, David Nwogu, Lawrence Uwalenkeza, Chinedu Chini, Eze Opkamorka, Edere Odum, Christian Uchechukwu et China Okono ont été déférés devant le parquet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *