Benno : L’autorité de Macky chahutée

Malgré ses sévères mises en garde contre d’éventuelles listes parallèles, les déclarations de candidatures se multiplient au sein de la majorité présidentielle, plus particulièrement au sein du parti au pouvoir où les responsables expriment ouvertement leurs ambitions de diriger des collectivités locales. Walf Quotidien nous apprend, qu’à la Sicap, Guédiawaye et Saint-Louis, bref un peu partout dans le Sénégal, le ton est donné avec des déclarations de candidatures de l’ancien député Bougazelli, de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane…

Ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane fait fi des mises en garde de Macky Sall. Il a réitéré sa candidature à la mairie de Saint Louis, défiant le président de l’Apr. Le président du conseil d’administration de Petrosen/Holding a martelé sa décision de ne céder ni à la pression ni aux tentatives de médiation de son parti ou de bonnes volontés pour surseoir à son projet. Cette candidature à la mairie de Saint Louis lui tient à coeur, déclare-t-il.

Le beau-frère, aussi…

En dehors de ces candidatures, Macky doit faire face à la révolte de son beau-frère, Adama Faye qui a annoncé sa candidature aux locales. “Moi, Adama Faye, membre fondateur du parti Apr, je déclare ma candidature aux prochaines locales de janvier 2022 dans ma commune de Grand-Yoff. Il va sans dire que si je bénéficie pas de l’accord de mon parti ou plutôt je dirais de votre décision, je présenterai si Dieu le veut, une liste parallèle et concurrente. Quel que soit le mode de scrutin choisi, in fine, ma liberté aura été affirmée jusqu’au bout. Advienne que pourra”, écrit-il à l’adresse de Macky Sall.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *