régime de retraite de la société des casinos du québec the wynn hotel and casino in las vegas world tavern poker tournament of champions mountaineer casino racetrack & resort new cumberland wv dlc casino gta 5 online date de sortie amerian hotel casino carlos v santiago del estero cuanto cuesta alojarse en hotel anty casino copiapo does ilani have a poker room casino café de paris place du casino 98000 monaco all you can eat crab legs casino does baha mar have a casino casino online con bonus di benvenuto senza deposito big dollar casino no rules bonus codes casinos hate when you do this online casino gratis free spins ohne einzahlung una noche en el hotel y casino valley view como hacer una ruleta de casino de madera how to play omaha poker youtube w one dollar baccarat las vegas casinos mega millions jackpot numbers for tonight are there casinos in tucson arizona are alcoholic drinks free in atlantic city casinos best hotels without casino in las vegas juegos de casino gratis para jugar on line red mile lexington ky slot machines 3 card poker strategy pair plus how much are the lottery jackpots name the first casino on the las vegas strip quality inn winnemucca model t casino map of casino hotels in biloxi ms all you can eat crab legs detroit casino phone number to mystic lake casino

Abdoul Mbaye : “Macky Sall se trompe dans son appréciation”

POLITIQUE

Le chef de l’Etat Macky Sall fait fausse route en accusant l’extérieur d’être la cause de la pauvreté en Afrique, selon son ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye. Le fondateur de l’Act affirme que le mot d’ordre devrait être “endettons-nous mieux et finançons de bons projets” et “gérons mieux nos recettes et nos dépenses”.

“Comme souvent, le président Macky Sall se trompe dans son appréciation des normes retenues pour parvenir à une discipline partagée dans un cadre communautaire. Lorsque dans le cadre d’un ensemble communautaire, il est décidé de partager des ressources budgétaires ou de mettre en commun des réserves de change, il est plus que nécessaire que chaque pays ne fasse comme il l’entend. Il est même absolument nécessaire de fixer ensemble des normes que l’on s’engage à respecter dans le cadre des politiques d’endettement et budgétaires qui demeurent nationales. La politique monétaire “déléguée” au sein de l’Umoa n’est qu’un volet d’une stratégie économique et financière globale. Mais elle ne peut que si les volets demeurés sous gouvernance nationale sont gérés sous une contrainte minimale de convergence.

Par ailleurs, au-delà du principe d’une convergence minimale, chacun peut s’interroger sur le caractère juste ou non des taux retenus. Pour ma part, je considère que le problème n’est pas tant dans le niveau du taux fixé, que dans la capacité d’un Etat à maintenir sa stratégie de croissance et de développement malgré l’évolution de ces taux”, a indiqué, l’ancien premier ministre de Macky Sall, Abdoul Mbaye dans un entretien accordé à nos confrères du Quotidien Walf. Et de poursuivre, “si vous prenez l’exemple du Sénégal, son taux d’endettement n’aurait pas encore atteint 70%, et celui de son déficit budgétaire sur PIB serait désormais proche de 6%. Pour lui, le mot d’ordre ne saurait être “endettons-nous plus” mais plutôt ” endettons-nous mieux et finançons de bons projets”. Le mot d’ordre ne saurait être “accroissons nos déficits”, mais plutôt “gérons mieux nos recettes et nos dépenses”. Cela s’appelle la bonne gouvernance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *