Lasnews

Actualités du Sénégal et international en continu

3e vague : Grosses craintes sur les finances publiques

Spread the love

L’économie sénégalaise va terriblement souffrir de la troisième vague de la Covid-19, même s’il n’y a pas eu de confinement encore moins de couvre-feu. Car, à cause des “perturbations” de l’économie sur plusieurs façons, il y a un important manque à gagner. C’est le cas, selon l’économiste Demba Moussa Dembélé de l’annulation de nombres activités dont les concerts de certains artistes, les séances de lutte, les matches de football, entre autres, notamment dans la région de Dakar où se concentre l’essentiel des personnes infectées. M. Dembélé poursuit que le télétravail aussi pratiqué par certaines entreprises va ralentir la productivité.

Selon lui, le secteur du tourisme qui occupe une place importante dans l’économie du pays sera le plus affecté. Car, les touristes qui voulaient venir cherche du soleil, vont annuler leurs réservations dans les hôtels. Dans cette logique, ces réceptifs impactés risqueront de mettre certains employés en chômage technique. Les activités connexes vont également en pâtir. Ce sera le cas des visites dans les lieux historiques comme Gorée, le marché Kermel, le monument de la Renaissance, etc, et dans les régions.

Selon l’économiste, les recettes au niveau des finances publiques seront touchées. “Quand l’économie, de façon générale, tourne au ralenti, il y aura forcément des répercussions au niveau des importations. Or, les recettes douanières dépendent du niveau des importations. Et le budget compte beaucoup sur les recettes douanières. Ce qui fait que si le niveau des importations baisse, les recettes douanières diminuent et affectent le budget”, soutient Demba Moussa Dembélé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *