Lasnews

Actualités du Sénégal et international en continu

Départs de Halima, Tahirou, Kalista… : Marodi s’explique et menace de poursuivre en Justice

Spread the love

La maison de production, Marodi est au coeur de la polémique depuis plusieurs mois. Plusieurs de ses acteurs, comme Halima Gadji ou encore Tahirou (Ngorba), ont décidé de claquer la porte. A cet effet, Marodi a décidé de briser le silence. Ses responsables se sont expliqués sur la plateforme Youtube de la maison de production.

“Pour Mame Lena, la Justice a fait ce qu’elle avait à faire.  Pour le scenario au niveau de Marodi, nous avions jugé nécessaire que son personnage, son âge de vie, s’en arrêtait là. Elle est entrée en procès contre Marodi. Un procès qu’elle a gagné. C’est une question qui est réglée, on respecte la décision de la Justice.”

«Aujourd’hui nous avons 7 à 8 productions. Si vous y prenez les productions sur lesquelles il y a des différends avec les acteurs, ce n’est pas assez représentatif pour juger Marodi. C’est quelque chose qui tient sur moins de 5%. Parce qu’il y a énormément d’acteurs, énormément de contrats. Tous les acteurs, sur toutes les productions, sont payés. Aujourd’hui on ne peut pas se fonder sur ces moins de 5% pour dire que Marodi ne paye pas. Ou que Marodi n’est pas professionnel, ne fait pas de bons contrats ou que Marodi a des problèmes avec tout le monde.»

“Ngorba et Marodi n’ont aucun problème de contrat. Pas de problème d’argent. Ce que Marodi s’est engagé à payer à Ngorba, conformément au contrat, Marodi le respectait. Lui aussi il faisait ce qu’il devait faire. L’origine du problème, c’est qu’il y a eu un problème un jour de tournage avec un membre de la production. Ngorba a eu un comportement qui était inacceptable sur un plateau de tournage. Si c’était dans d’autres maisons de production il serait purement renvoyé. Mais pour nous Marodi, le plus important c’était le projet.”

“Quand on a discuté entre nous, on s’est dit qu’on va essayer de trouver une solution et  mener à terme le contrat. Il y a eu une médiation. Il en a profité, malheureusement, pour s’adonner à un jeu de chantage. Il voulait qu’on augmente son salaire si nous voulions qu’il revienne tourner. Marodi ne pouvait pas l’accepter. Nous avons continué à tourner. C’était très dur ça s’est senti dans les épisodes. Du jour au lendemain, pendant qu’on cherchait une solution, on a appris comme tout le monde, qu’il avait décidé d’abandonner le projet.»

«Ça nous a fait mal, car ça ne se fait pas. Ça nous a porté préjudice. Ça peut influencer d’autres artistes et nous avons deux autres acteurs qui sont sur cette lancée. C’est à dire rompre leur contrat avec Marodi et abandonner le projet. Nous disons à ces acteurs que s’ils décident de rompre le contrat comme ça, Marodi saisira la Justice pour qu’ils respectent leurs engagements conformément au contrat. Nous comptons poursuivre en Justice.»

«C’est Kalista qui a écrit le scénario de la troisième saison de Maitresse d’un homme marié (Mhm) selon son inspiration. Marodi a validé. On s’est rendu compte, assez tôt, qu’il y a des réajustements à apporter. Nous en avons discuté avec elle. Marodi a pris ses ressources et Thiandoum s’est réuni avec les équipes d’écriture de Kalista pour modifier le scénario afin de satisfaire  ceux qui regardent la série. Mais Kalista devait partir en France. Pas parce qu’elle n’est pas d’accord ou pas. Elle avait d’autres engagements. Et depuis l’épisode 10 ou 11, Marodi est à 100% dans l’écriture. Mais c’est une personne avec qui on s’entend super bien on n’a aucun problème avec elle.»

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *