Lasnews

Actualités du Sénégal et international en continu

Homosexualité, foncier, locales de 2022 : Les vérités d’Aymérou Gningue

Spread the love

Invité de l’émission “Diano Bi” sur Sud Fm, le député-maire et représentant du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, Aymérou Gningue a estimé qu’il faut durcir les peines pour les auteurs d’actes contre-nature. “La loi contre les actes contre-nature est en vigueur au Sénégal. On doit réfléchir sur comment durcir les peines pour les auteurs des actes contre-nature. On doit discuter avec tous les acteurs pour un projet inclusif pour barrer la route au phénomène de l’homosexualité au Sénégal”, a fait savoir Aymérou Gningue.

Concernant la récurrence des conflits fonciers dans le pays, le député estime qu’il est temps de réfléchir sur cette question. Toutefois, il est d’avis que les terres doivent être cultivées. “C’est vrai qu’il y a beaucoup de problèmes fonciers au Sénégal mais on ne peut pas laisser la terre inexploitable car, c’est un facteur de production. On doit l’utiliser pour l’intérêt des populations. C’est-à-dire donner aux investisseurs et laisser aussi une partie aux populations qui pratiquent l’agriculture”, a dit le maire de Mérina Dakhar.

Pour les prochaines élections locales, Aymérou Gningue est d’avis que la coalition Bby participera en “rangs serrés”. Même s’il n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature, le maire de Merina Dakhar soutient qu’il n’a pas fini de réaliser tous ses projets pour sa commune. “J’ai fait entièrement confiance au président de la République. S’il me demande de ne pas être candidat et de soutenir un autre candidat, je le ferai”, a dit Aymérou Gningue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *