Tuerie de Boffa-Bayotte : La liberté provisoire rejetée pour R. C. Bassène et Cie

Les personnes, inculpées dans la tuerie de Boffa-Bayotte le 6 janvier 2018, devront encore prendre leur mal en patience selon Emedia. Ces dernières ne vont certainement pas quitter la prison où elles séjournent depuis plus de 2 ans. Le juge de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Ziguinchor a rejeté la demande de mise en liberté provisoire introduite par l’avocat de la défense, Me Ciré Clédor Ly.

Brillant procédurier, ses accusations n’ont pas, cependant, convaincu le magistrat du siège en charge du dossier. Ainsi, René Capain Bassène et Cie restent à la citadelle du silence. Cependant, la robe noire n’a pas dit son dernier mot. Loin de jeter l’éponge, il poursuit la bataille judiciaire pour tirer d’affaire ses clients. A cet effet, il va formuler, encore, une autre demande de mise en liberté provisoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *