Santé : Le MSAS et les élus locaux se donnent la main !

Par Yacine DIEYE

Dans le cadre du renforcement du partenariat avec les élus locaux, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) et l’Union des Association des élus locaux (UAEL) ont procédé ce mardi à la signature d’une convention. L’objectif, élaborer un plan de mise en œuvre de leur collaboration, notamment dans le secteur de la Santé et de l’Action sociale.

Cette convention signée ce mardi dans un hôtel de la place vise à faciliter la coordination des interventions (planification, financement, exécution et suivi-évaluation), pour rendre plus efficaces et visibles les actions entreprises par les différents acteurs sur le terrain, au profit des populations.  C’est dans cette mouvance que les deux parties ont jugé nécessaire de se donner la main. Ainsi, les domaines de collaboration seront entre autres axés sur l’élaboration et la mise en œuvre du plan d’action triennal, après la signature de la convention, l’appui aux groupes vulnérables ou encore l’amélioration de la couverture maladie universelle.  

Président de l’Union des associations des élus locaux (UAEL), Adama Diouf soutient que la santé est un domaine de compétence transféré qui mérite une attention particulière. « Nous sommes  tous mobilisés autour du ministère de la Santé et de l’Action sociale, les directeurs d’hôpitaux, les médecins-chefs de régions. Il y a beaucoup de choses qui lient les collectivités territoriales et le ministère de la Santé.  C’est pourquoi nous estimons qu’il fallait un cadre de collaboration formel qui permettrait véritablement de situer les responsabilités des uns et des autres, les missions attendues. C’est l’objet de cette convention que nous venons de signer avec le ministre Abdoulaye Diouf Sarr », a fait savoir M. Diouf.

A en croire M. Diouf, il y a une certaine révolution dans le secteur de la Santé. Et que les acteurs devraient davantage s’impliquer.  « Nous devons contribuer à cette révolution en tant qu’élus locaux en étant aux côtés des populations. Nous notons aujourd’hui l’exigence démocratique dans toutes les gouvernances locales. Il est bon de signer une convention pour qu’on puisse savoir les périmètres des acteurs » a-t-il soutenu.

Pour le ministre de la Santé, la mise en œuvre de la politique de Santé de l’action sociale dans les territoires permettrait d’identifier les opportunités de collaboration entre son ministère et les élus locaux. « Elle avait fortement recommandé la signature de la convention à laquelle aujourd’hui nous procédons. Le SAMU, en formidable collaboration avec les associations des élus locaux et mes services, a abouti à la proposition de ce document .Depuis des décennies, on voulait travailler en parfaite synergie avec les élus locaux dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi des politiques de santé et d’action sociale. Je vous invite à relever avec nous, le défi de l’exécution de cette réforme qui intervient dans un contexte de démarrage du budget programme », a indiqué Abdoulaye Diouf Sarr. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *