Promotion de l’action culturelle au Sénégal : le gouvernement allemand lance le projet « voix de la terre »

Par Cathy DIOUF

Les zones rurales du Sénégal regorgent de jeunes talentueux et créatifs avec un fort potentiel dans le domaine des arts vivants. Mettre en valeur ces potentialités, c’est la mission que s’est assignée Goethe-institut. Soutenu par la Giz dans le cadre du programme « Réussir au Sénégal », ce projet selon M. Philip Kuppers, Directeur de Goethe-Institut Sénégal, vise à soutenir la production artistique et l’action culturelle comme moteur de développement économique.

 Il s’articule autour de cinq axes majeurs: l’accompagnement des artistes du spectacle vivant à travers des formations et des soutiens directs à la création avec l’initiative « Sunu talents. » ; La collaboration avec les institutions culturelles régionales entre autres aspects. Afin de mettre en lumière ces talents cachés à l’intérieur du pays ainsi que leurs initiatives artistiques le projet « voix de la terre », vient de voir le jour.

Pour sa mise en œuvre, l’équipe du projet souhaite partir à la recherche de ces jeunes créateurs (18-35 ans), du spectacle vivant comme la musique, la danse et le théâtre, pour leurs donner la chance de mettre en lumière leurs créations artistiques à travers l’initiative « Sunu talents ».

Représentant le ministère de la Culture, Lamine Ba estime que ce projet prend en compte les axes prioritaires des arts vivants du Sénégal. « Ce projet est important pour nous parce que cela renforce la dynamique culturelle entre le Sénégal et les états fédéraux comme l’Allemagne. C’est projet structurant qui va participer au développement de l’industrie des arts », a-t-il déclaré. Pour le moment 50 créations seront sélectionnées représentant environ 250 jeunes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *