Présidence CAF : Le Cnoss parraine Me Augustin Senghor !

Candidat pour la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), Me Augustin Senghor peut compter sur le soutient du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS). Reçu ce jeudi par le président Mamadou Diagna Ndiaye, le  patron du football sénégalais a sollicité l’expérience de ce dernier pour sortir vainqueur du scrutin de mars prochain.

« C’est un combat et nous avons un bon candidat. De notre côté, nous allons mettre tout ce qui peut concourir  à sa réussite. Nous sommes à la disposition du candidat Augustin Senghor et nous invitons les Sénégalais  à soutenir  cette candidature », a rassuré le président du Cnoss. Réussir cette mission, le président de la fédération sénégalaise de football aura besoin d’un staff au-dessus des attentes, mais aussi un programme bien ficelé.

Il faudrait mettre en place une équipe sérieuse. Il fautavoir une stratégie de campagne, et travailler dans le secret de campagne. La presse aussi a un rôle important  à y jouer. Nous sommes à la disposition de la FSF. Nous sommes à l’écoute du comité, au côté d’Augustin. On est en phase, on se parle, on échange sur beaucoup de choses. C’est un excellent candidat », a ajouté le président du Cnoss.

Pour sa part, Me Augustin Senghor s’est félicité de cette rencontre, tout en espérant bénéficier de l’expérience de Mamadou Diagna Ndiaye.  « Cette rencontre est d’une importance capitale. Comme la souligné le président du Cnoss, c’est un combat pour tous les Sénégalais. L’heure est venue pour le Sénégal  d’affirmer son leadership. Nous sommes là pour s’inspirer du président Diagna, mais aussi solliciter son soutien.  Il a eu à mener des combats pour le Sénégal.  Et l’attribution des JOJ 2022 en est un exemple. Cela doit nous inspirer. C’est une démarche naturelle vers le grand frère », a fait savoir Me Augustin Senghor.

Me Augustin Senghor à ses côtés des membres de la FSF et de la Ligue sénégalaise de football professionnel dont  Saer Seck, Mayacine Mar, Amadou Kane, Cheikh Seck ou encore Victor Ciss. Il en a profité pour évoquer ce qui motive sa candidature. « Nos attentes sont de plusieurs ordres. Nous avons opté de venir à la source de l’expérience. Le Cnoss est un exemple dans ce domaine-là. Ce sont des gens qui ont eu à placer le Sénégal au cœur du monde, à travers leurs activités. Nous souhaitons qu’il nous accompagne dans certaines démarches. Les élections ne se gagnent pas en restant sur place. Il faut être en contact avec les gens, avoir un bon réseau. Dans la stratégie, il pourra nous donner certain tuyau. Il faut gagner les élections, mais aussi répondre aux attentes. Ce qui nous permettra d’avoir un football attractif et performant. Il nous faut des hommes nouveaux. C’est un pays qui décide de se mettre au service d’un candidat. Et il est important que ça soit porté par toutes les couches. Je remercie le président de la république qui m’a témoigné son soutien. Il a commencé à nous soutenir, mais aussi à donner des orientations », a ajouté le patron du football sénégalais. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *