Mort d’un jeune sénégalais en Lybie : ses proches chargent les autorités sénégalaises

Par Cheikh Tidiane NDIAYE

L’enterrement d’un jeune sénégalais tué en Lybie le mardi 08 septembre a suscité la colère des membres de sa famille. Abdoulaye Baldé a été enterré ce vendredi. Ses proches accusent les autorités. Selon son frère, Bambey Boiro, il s’agit d’une négligence de la part du ministère des Affaires étrangères et du Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’Extérieur, Moise Sarr.

« Nous avons eu à solliciter l’aide de l’Etat, mais personne d’entre eux n’a pu faire quelque chose. Aucune autorité Etatique n’est intervenue, ni le gouvernement, ni les ambassades du Sénégal en Algérie et en Tunisie. C’est pour cette raison qu’Abdoulaye a été enterré sur place. Ce n’est pas ce que nous voulions», a souligné le sieur Boiro.

La dépouille a été déposée à la morgue de la police. Les limiers ont notifié au proche de la victime qu’ils ont trois jours pour rapatrier le corps. Bambey Boiro révèle qu’il a pu joindre le SE des Sénégalais de l’Extérieur dès que l’incident s’est produit. A l’en croire, ce dernier n’a pas réagi. Ils vont se contenter du soutien de Boubacar Seye de Horizon sans frontière pour enterrer leur compatriote.   

« Lorsque Abdoulaye Balde a été abattu, j’ai appelé en personne le Secrétaire général des Sénégalais de l’extérieur. Je lui ai donné toutes les informations. Depuis ce jour-là, je n’ai pas eu de ses nouvelles. C’est par la suite qu’on nous a mis en contact avec Boubacar Seye de Horizon sans frontière. Nous avions souhaité que l’enterrement se fasse au Sénégal. Nous déplorons l’attitude des autorités sénégalaise en occurrence le ministre Amadou Ba. », a-t-il fait savoir.     

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *