Macky Sall :« La presse doit travailler à son organisation »

Le fonctionnement de la presse sénégalaise n’est pas du goût du chef de l’Etat. Abordant le chapitre concernant le nouveau code de la presse qui tarde à se concrétiser, Macky Sall a invité les patrons de presse à mieux s’organiser.

« En ce qui concerne la presse, nous sommes conscients qu’elle doit être accompagnée. Mais elle doit aussi travailler à son organisation. Vous avez des professionnels, mais vous avez aussi toutes sortes d’intervenants dans la presse. Et c’est ça qui pose souvent problème. Il faut régler la question de la carte de presse pour qu’on saches qui est professionnel de la presse et qui ne l’est pas. Il faut d’abord clarifier les choses. Ensuite, on pourra mieux améliorer l’accompagnement de l’Etat », a fait savoir le chef de l’Etat, lors du Conseil présidentiel sur la relance de l’économie.

Par rapport à l’accompagnement des entreprises de presse, Macky Sall a été plus ferme. Il estime que ceux qui dirigent ces organes doivent d’abord montrer l’exemple en respectant les droits des travailleurs. « Il faut que les entreprises se structurent. Il faut une comptabilité normale, que les employés aussi soient recrutés, inscrits à l’Ipress. Il faut formaliser un peu l’activité. Ainsi, l’Etat pourra un peu aider. Mais on ne peut pas aider des entreprises qu’on a  du mal à identifier. Si cela est fait, je pense que nous pourrons intervenir pour mieux accompagner », a suggéré le chef de l’Etat.

En cette période de coronavirus, les appels se multiplient pour une aide dans le secteur de la presse. Sur ce point, le président de la République ne veut pas prendre de risques.  « Pour les aides, pour l’instant, on va voir ce qui est possible, dans le cadre des dispositifs futures. Mais certainement, c’est par des mécanismes qu’on pourra vous accompagner et aussi par un allègement fiscal », a-t-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *