Levée des sanctions au Mali : Le chef de la junte presse la Cédéao !

Au lendemain de la désignation d’un président de la transition, le chef de la junte au Mali a demandé à la Cedeao de lever les sanctions imposées à son pays/

Le colonel Assimi Goïta s’est adressé ce mardi à la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) de lever les sanctions imposées, après le respect par la junte des accords.  « Nous avons accepté les principes de la Cédéao, à savoir la nomination d’un président civil, puis la désignation d’un Premier ministre. Je pense que dans les jours à venir la Cédéao doit enlever ces sanctions pour le bonheur de la population malienne », a-t-il dit en marge des cérémonies du 60ème anniversaire de l’indépendance du pays.

Pour rappel, la Cédéao a imposé le 20 août dernier des sanctions au Mali pour faire pression sur la junte et obtenir un retour immédiat à l’ordre constitutionnel. Elle avait suspendu le Mali de ses organes de décision, fermé les frontières de ses Etats membres et stoppé les échanges financiers et commerciaux avec le Mali, à l’exception des produits de première nécessité, des médicaments, des équipements de lutte contre le covid-19, des produits pétroliers et de l’électricité.

La Cédéao a depuis accepté une période de transition devant permettre le retour des civils au pouvoir. Mais elle a conditionné la levée de ses sanctions à la nomination rapide d’un président et d’un Premier ministre de transition qui devront être des civils. Elle a indiqué que les sanctions seraient levées aussitôt que la junte aurait satisfait ses exigences.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *