Inondation à Grand Yoff : le calvaire de certains résidents

Par Yacine DIEYE

Après les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur plusieurs zones de la capitale dakaroise, nous sommes retournés sur les quartiers qui ont été les plus affectés. Ici, à Grand Yoff, Quelques jours après ces giboulées, les maisons commencent à trouver un meilleur cadre de vie. Du moins c’est le constat fait dans certaines concessions. Par contre, chez ce vieil octogénaire, les dégâts causés par les fortes pluies restent toujours visibles.

Un tour à Grand Yoff a permis de constater l’ampleur des dégâts des fortes pluies. Une situation qui met mal à l’aise les habitants de cette commune. Albert, un résidant de la zone, raconte le calvaire qu’ils vivent au quotidien.  « Il y avait beaucoup d’eau par ici lors des pluies de mardi dernier.  Là, ce sont les restes que vous voyez. Nous avons vraiment marre de cette situation désastreuse mais nous rendons grâce à Dieu », a-t-il dit.

La pluie n’est la seule cause de ce problème. A en croire Albert l’abondance est dûe au canal. « Vous voyez c’est le canal qui est à son plein et du coup toutes ces eaux nous sont déversées, c’est vraiment triste» renchérit-il. Pour autant, l’octogénaire ne désespère pas. Car, tout son espoir repose sur l’appui de l’ONAS (Office National de l’Assainissement du Sénégal).

« Nous vivons dans le risque, rien n’est sûr »

Sa voisine, logeant au premier, ne dira pas le contraire. Selon cette femme, les fosses septiques mélangées avec l’eau de pluie, sont à l’origine de ces altérations. « Comme vous le voyez ainsi, même si ce n’est pas l’hivernage, les fosses septiques coulent sans cesse. La maison est vieille et les eaux sont trop usées. Nous vivons dans le risque parce que rien n’est sûr. Quand il pleut, l’eau s’égoutte par terre ».

D’après la dame, il y a des fuites d’eau. Ce qui risque de fragiliser les dalles. Les fissures sur cette surface en témoignent. Elle estime que nul n’est à l’abri vu les fissures des toitures. « Nous sommes en danger. L’eau nous tombe dessus, on marche dans ces eaux usées mélangées de l’eau de la pluie et celles des fosses septiques et ce n’est point sain sur un environnement où il y’a des enfants. Il suffit qu’on extirpe l’eau du canal pour que celle-ci se déverse dans nos demeures. Nous rencontrons de véritables difficultés », se désole-t-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *