Dakar : Traité d’esclave, il menace de mort son ami !

Trainé en justice pour menaces de mort, détention d’arme blanche et violence et voie de faits au préjudice de son ami et employeur Ibrahima Traoré, Moussa Dioum a nié en bloc hier les accusations portées à son encontre. Mais son attitude à la barre du tribunal de Dakar n’avait laissé personne indifférent. Dès que les juges sont entrés dans la salle d’audience, le quinquagénaire est sorti du box des prévenus pour crier : «Depuis 30 ans je suis en détention. Je veux retourner auprès de ma famille». Sensible à son cri de détresse, la présidente du tribunal décide alors d’appeler son dossier.

Revendiquant une bonne santé mentale, Moussa Dioum, Directeur commercial dans l’entreprise de son ami Ibrahima Traoré justifie ses menaces par la dette que lui doit son employeur. Il raconte que ce dernier le traite comme un esclave alors qu’il faisait d’importantes rentrées d’argent dans l’entreprise. Ibrahima Traoré indique que n’eut été l’intervention de son voisin, le pire allait se produire parce que M. Dioum détenait une arme blanche. Pour le procureur, le prétexte de folie ne peut pas prospérer parce que le prévenu tient des propos assez cohérents. L’avocat de la défense, Me Domingo Dieng a sollicité l’application de l’art 50 du code pénal pour son client qui souffre de problèmes mentaux. L’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 28 octobre prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *