D-Média : Bougane appelé à rétablir ses correspondants dans leurs droits !

Après avoir reçu la notification de rupture de leur contrat par appel téléphonique de la part de leur supérieur les informant qu’ils seront désormais régis par un système de rémunération basé sur des piges, les correspondants du groupe D-Média dans les chefs-lieux de régions ont saisi le Syndicat des Professionnel de l’Information et de la Communication du Sénégal(Synpics) pour trouver un dénouement heureux à leur situation.

Rappelant au patron du groupe, Bougane Guèye Dany, que nul n’est au-dessus de la loi, le Synpics l’appelle à mettre immédiatement un terme à ce qu’il s’assimile à de l’esclavage vis-à-vis de dignes travailleurs. Il n’a pas manqué de lui rappeler qu’une convention collective doit régir le régime des paiements dans la presse, même pour des piges ou des collaborations périodiques.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *