Covid 19 : Didier Raoult explique “le miracle” africain !

Le continent africain n’échappe pas au virus dit de coronavirus, mais les dégâts sont moindres, par rapport au reste du monde. Spécialiste des maladies infectieuses, Didier Raoult semble avoir une explication à ce que certains considèrent comme un « miracle africain ».

 « La Covid-19 n’a clairement pas fait en Afrique les ravages qu’il a faits en Europe de l’Ouest et aux Etats-Unis. C’est d’ailleurs un sourire de l’Histoire : c’est dans les pays les plus riches qu’il y’a eu le plus de morts. La cause n’est pas parfaitement claire mais c’est intéressant », renseigne-t-il, dans un entretien accordé à « Jeune Afrique ».

Pour expliquer ce « faible » taux de décès sur le continent, Didier Raoult se bases sur différents facteurs.  « Il est possible qu’à peu près toutes les drogues qui ont une action contre le paludisme ou qui sont très utilisées également pour traiter les fièvres inexpliquées, ont joué un rôle. La Quinine, la Primaquine, l’Artésimine, la Chloroquine…La plupart des scientifiques africains le pensent. Il est possible aussi qu’il y ait une raison génétique. Le facteur rhésus en particulier, qui est moins fréquent en Afrique, semble être un facteur prédisposant aux formes plus graves. Ensuite, le degré d’urbanisation en Afrique n’est pas celui en Europe. Or, le risque de transmission y est lié. Il est possible que la transmission interhumaine non vectorisée ait joué un rôle », a ajouté le professeur de microbiologie à la Faculté de Médecine et à l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *