Construction d’une mosquée : bras de fer entre la mairie de Grand-Dakar et les imams et oulémas du Sénégal

L’Association des imams et oulémas du Sénégal en veulent au maire de Grand-Dakar, Jean baptiste Diouf. Les religieux lui reprochent de s’opposer à la construction d’une mosquée sur le site qui leur avait été attribué par l’ancien Président Senghor, en 1980. Selon Imam Oumar Diène, Secrétaire de l’association,  le maire de la commune d’arrondissement de grand-Dakar,  Jean Baptiste Diouf s’est immiscé sur leur terrain pour récompenser ses militants.

Jean Baptiste Diouf

« D’aucuns disent qu’il a vendu d’aucuns disent qu’il a occupé, c’est un titre foncier  que Léopold Sédar Senghor nous a donné. L’église, nous et les familles religieuses, chacun a un terrain. Nous avons construit notre siège là-dessus. Il restait une parcelle où on doit construire une mosquée et le maire s’oppose à ce qu’on la construise à l’intérieur de notre titre foncier. Parait-il qu’elle a accordé certaines parties à quelqu’un d’autre. Tous les imams sont appelés à riposter face à cette injustice. Car c’est notre patrimoine et on ne va pas se laisser faire », a fait savoir imam Diène sur les ondes de Iradio. Il annonce à cet effet qu’un récital de coran est prévu suivi d’un point de presse pour s’opposer au maire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *