Code minier : La contribution au PIB est passée de 46 à 118 milliards !

Le ministère des Mines et de la Géologie organise le 3 novembre prochain un Forum sur le «Bilan d’étape du Code minier de 2016 après quatre ans d’application». Dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, il est indiqué que l’objectif de ces concertations est de constituer un cadre de dialogue et de concertation des acteurs et des parties prenantes aux fins de passer en revue l’application du Code minier de 2016 durant les quatre années écoulées et, in fine, dégager des perspectives d’amélioration et d’optimisation dudit Code en contexte post-Covid-19. En perspective du Forum, des ateliers thématiques seront organisés dans la période du 12 au 16 octobre 2020. Les ateliers et le forum réuniront l’ensemble des acteurs ainsi que les différentes catégories de parties prenantes du secteur minier. Compte tenu de la pandémie de Covid-19, les ateliers thématiques seront organisés sous la forme de webinaires. Toutefois, note-t-on, le président, le modérateur et les rapporteurs de chaque atelier sont tenus de se présenter dans les locaux du ministère des Mines et de la Géologie et seront interconnectés aux autres participants.

Sur le plan économique, durant la période 2012- 2016, a contribué au PIB à hauteur de 2,5-2,7%. Tandis que, à en croire la note du ministère des Mines, sa part dans les exportations se situait entre 20% et 20,5%. Dans la même période, apprend-on, sa contribution aux finances publiques est passée de 46 à 118 milliards FCFA. Le ministère des Mines informe également que concernant les emplois directs, ils ont progressé de 3000 à 8000 emplois dans la même séquence temporelle. Et qu’à la faveur de la flambée du cours de l’or, l’exploitation artisanale et à petite échelle (EMAPE) a connu un boom extraordinaire entre 2009 et 2017 avec un effectif d’exploitants miniers artisanaux qui passe de 8000-9000 à 32 000 et une estimation de la production annuelle passant de moins de 600 kg à plus de 4 tonnes d’or, renseigne en définitive le service de communication du ministère des Mines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *