AIBD : 200 travailleurs de Top Inter sans salaire depuis 4 mois !

Par Serigne Fallou GOMIS

Les manutentionnaires et enregistreurs de bagages à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) vivent des moments difficiles. Lors d’un point de presse tenu ce lundi, ils ont dénoncé leurs conditions de travail, avant de réclamer quatre mois de salaire.

 « A travail égal, salaire égal » ! L’activiste Guy Marius Sagna a marqué de sa présence la conférence de presse des travailleurs de l’AIBD. Pour lui, ces employés de TOP INTER gagnent moins que leurs collègues de 2AS, alors que le travail est presque le même.

« Nous courons derrière nos salaires depuis près de 4 mois et nous possédons tous des contrats (CDI). Mais Top inter nous impose un chômage technique sans rémunération. Nous avons organisé plusieurs réunions avec le responsable, mais ce dernier refuse toutes propositions et estime qu’il n’y a pas d’activités dans l’aéroport. Ce qui est faux. Nous sommes environs 200 intérimaires de Top Inter à 2AS. Mais on porte les mêmes tenus de travail. Et au moment où on vous parle, 2AS a repris tous nos badges et tenus. Alors qu’on a des contrats de mise en disposition », a narré Daouda, un des travailleurs.

Tout comme Daouda, Serge Sagna est lui aussi dans la même situation. Selon lui, ils sont même victimes de chantage.  « Il y a quelque temps, TOP INTER nous faisait du chantage en nous obligeant à signer des contrats de suspension, mais aussi en retenant nos salaires. Ils  disaient que tant qu’ils n’ont pas ce qu’ils veulent, ils ne vont pas nous payer», révèle ce dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *